Qui sommes-nous?

La Table nationale de concertation sur le français intensif est un groupe bénévole de professionnels impliqués dans la mise-en-œuvre et l’administration de programmes de français intensif dans leur instance, au niveau provincial ou territorial, ou au niveau du district scolaire là où il n’y a pas de coordination provinciale du programme de français intensif. La Table inclut aussi des conseillers indépendants habilités à l’Approche neurolinguistique et qui ont été impliqué dans la mise-en-œuvre du programme dans les écoles.


Notre but

Le but de l’organisme est d’assurer la mise en place du programme de français intensif le plus efficace pour les écoles à travers le Canada, et de coordonner la diffusion des renseignements portant sur les ressources conçues pour le programme. Nous fournissons des renseignements touchant au programme de français intensif, et pouvons aussi organiser des séances de formation et d’autres ateliers.


Ce que nous faisons

Nous partageons des documents, du matériel d’enseignement, et de la recherche touchant le programme de français intensif par chaque instance, et entreprenons des projets conjoints afin de développer des ressources nécessaires ou faire entreprendre des recherches requises.

Nous publions aussi une Infolettre quatre fois par an, qui est distribuée aux professionnels intéressés dans les systèmes scolaires du Canada.

Vous pouvez consulter la dernière édition de l’Infolettre ici.

Les numéros précédents de l’Infolettre se retrouvent ci-dessous :


Financement

Le groupe est une association bénévole. Tout projet entrepris est financé par ce partenariat.


Réunions

Les membres de la Table se réuniront de nouveau le 13 octobre 2016, à l'hôtel Marriott, Salle Kent, 100, rue Kent, Ottawa, de 8 h 30 à 16 h 00.

Si vous désirez vous joindre au groupe, veuillez consulter un membre du Conseil exécutif.

Une copie de la Constitution se retrouvera ici.


Activités récentes

Comité sénatorial sur les langues officielles

Claude Germain, un des co-concepteurs de l’Approche neurolinguistique, a été invité à s’adresser au Comité sénatorial sur les langues officielles. Cliquer ici pour retrouver sa présentation.

Réunion nationale des responsables des programmes de français aux niveaux provincial et territorial.

La présidente de la Table nationale de concertation sur le français intensif a été invitée à participer à cette réunion. La possibilité d’entreprendre conjointement un projet de recherche a été discutée.

Critères de performance à l’oral

En général, l’instrument d’évaluation pour les classes de français intensif est l’Entrevue de compétence orale développée par le Conseil américain pour l’enseignement des langues étrangères (American Council on the Teaching of Foreign Languages, ACTFL) pour le Nouveau-Brunswick. Cependant, comme de nombreuses instances au Canada entreprennent d’utiliser le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR), diverses initiatives ont été mises en œuvre afin d’établir des corrélations entre les deux mesures.

Critères de performance en lecture

Le Nouveau-Brunswick développe actuellement des critères pour la compréhension en lecture pour le programme de français intensif. Certains des critères s’alignent sur ceux du CECR.

Critères de performance en écriture

Le Yukon peaufine actuellement les critères d’écriture pour le programme de français intensif, tout en tenant compte également de certains éléments du CECR.

Unité pour les adolescents au Canada (français intensif tardif)

La Saskatchewan et le Yukon conçoivent actuellement des unités qui seront utilisées pour un projet spécial qui mettra en œuvre le programme de FI dans les écoles intermédiaires ou secondaires premier cycle.


Conseil exécutif 2015-2016

Présidente : Lyne Montsion, N.-B. (Conseillère indépendante)

Vice-présidente : Linda Osborne, SK

Secrétaire : Tamara Boiteau, YK

Membres actifs : Jean-Marie Mariez, T.N.-O. ; Fiona Stewart, N.-B. ; David Macfarlane, N.-B. (Conseiller indépendant)